lundi 22 octobre 2007

Pâté de lapin en croûte



Petite séquence émotion lorsque j'ai ressorti cette machine à hâcher dont ma mère se servait si souvent. J'avais oublié pourquoi je l'avais remisée : quand il y a du gras sur la viande que vous voulez hâcher, ça bouche complètement la grille. Il faut alors démonter, vider, nettoyer, remonter, recommencer.................. et sortir le mixer électrique !

Lorsque j'ai fait ma confiture d'échalotes, je conseillais de la servir avec une viande, ou mieux encore, une terrine ou un pâté de lapin. Et depuis, je n'avais plus qu'une idée en tête : pâté de lapin. J'ai donc commandé un lapin désossé à mon boucher, mais décliné sa proposition de chair à saucisse pour l'élaboration de ma farce (je déteste la chair à saucisse).


Ingrédients :
  • 1 lapin désossé (et ses os)
  • 200 grs (environ) de veau à blanquette
  • 1 petit filet mignon de porc
  • le foie du lapin
  • 2 oeufs
  • pruneaux d'Agen
  • pistaches
  • sel, poivre, herbes
  • Madère (pour faire macérer les pruneaux)
  • 1 carotte
  • 1 oignon piqué de 2 clous de girofle
  • 2 gousses d'ail
  • 1 blanc de poireau
  • 2 rouleaux de pâte brisée


Dans un premier temps, j'ai fait un bouillon avec les os du lapin, un bouquet garni, le blanc de poireau et la carotte, l'ail et l'oignon piqué.

Pour la farce, j'ai donc mixé le veau et le porc et le foie du lapin, ajouté 2 oeufs, sel, poivre, romarin et pistaches.

J'ai mis les pruneaux à tremper dans du Madère (faute de Porto, mais très bien quand même).

J'ai foncé un moule avec une pâte brisée et commencé à remplir en couches successives, en alternant avec les pruneaux égouttés.

Une petite déco avec les chutes de pâte et un coup de pinceau jaune d'oeuf pour la dorure.
J'ai mis mon four sur 190 ° et enfourné pour 60 mn.

Préparation de la gelée :

Le bouillon a été filtré, corsé par du Madère, et réduit de moitié. J'y ajoute les 5 feuilles de gélatine (ramollies dans un bol d'eau froide) et réserve au frigo pour qq heures.

Voilà, c'est tout. Ca vous semble long ? Effectivement, j'y ai passé la matinée, mais qu'est-ce que c'était bon !

6 commentaires:

gredine a dit…

Hou la la! Ca, c'est du lourd. Sacré réussite. Je tenterais bien à la condition de trouver du lapin désossé mais je ne suis pas sûre d'obtenir un tel résultat. Bravo

monique a dit…

Moi aussi depuis quelque temps j'ai des envies de lapin, Ta recette me plaît beaucoup, comme toi, je fais mes pâtés avec porc/veau (que le charcutier me prépare en hâché fin et non hâché gros comme pour la saucisse). Je ferai des photos et je te montrerai. Bises.

mickymath a dit…

il est vraiment très beau!! biises micky

Olivier a dit…

superbe réussite...ça donne vraiment envie de s'y mettre et de ressortir le hachoir à viande...le mien est électrique ouf !!!

Flo a dit…

ooooh ! Je donnerais cher pour y goûter ;-)

valka a dit…

c'est vraiment superbe! très appétissant