samedi 31 mai 2008

Sépia à l'encre

Encore un héritage culinaire (merci belle-maman)

IMG_8330.JPG


Pour se régaler avec ce plat - souvent servi en "kémia" - rien de bien compliqué, si ce n'est le temps passé à nettoyer les petites seiches.

Il faut prendre garde à ne pas crever les poches d'encre, elles sont indispensables à la réalisation de la sauce.

Après avoir nettoyé les seiches, ôté l'os et la peau, les avoir débitées en lamelles (plus ou moins fines selon les goûts), les mettre dans une poêle afin qu'elles rejettent leur eau. Un filet d'huile
tout en remuant (les poches d'encre ont éclaté et font la liaison), un petit piment rouge, du sel et du poivre, une bonne cuillère à soupe d'un mélange ail/persil haché...

Laisser mijoter (en ajoutant un peu d'eau, si nécessaire, pour homogénéiser la sauce)

La cuisson est rapide - environ 1/4 d'heure - à feu doux.


IMG_8324.JPG

La poche d'encre

Petit, mon fils n'a jamais voulu goûter ce plat (trop noir), plus tard, adolescent, il s'est reproché d'avoir perdu 15 ans de sépia...... mais depuis, croyez-moi, il se rattrape !!!!!!


4 commentaires:

Provence a dit…

Souvenir d'un voyage à Venise, depuis, j'adore ce plat. C'est une merveille.
Bises

eleonora a dit…

Bon j'adore le poisson et que ton fils aime aussi..je me note cette idée...qui sort de l'ordinaire...bravo.

valka a dit…

Une découverte pour moi...
merci pour cette culture!

lizen a dit…

Jamais gouté !!!je pense que mon fils aurait les mêmes apriori que le tien !